Recomptage des voix ou quand le doute démocratique persiste