Le génome du chêne de Napoléon a gardé toute sa jeunesse

Une étude menée par des chercheurs de l’Université de Lausanne (UNIL) révèle que le génome du chêne de Napoléon, vénérable emblème de Dorigny, a peu évolué au cours de ses 234 premières années d’existence.

L'institution UNIL