Surveillance des assurés ou flicage en règle?

Tous les moyens sont-ils bons pour débusquer les fraudeurs aux assurances sociales? Pour les opposants, la nouvelle loi donne un chèque en blanc aux assureurs pour espionner les gens jusque dans leur chambre à coucher. Faux rétorquent les partisans de la loi, qui jugent le texte équilibré et indispensable pour éviter les abus. Alors surveillance des assurés ou flicage en règle?

L'emission Infrarouge

L'institution UNIL